Ștefan Fuli

Poète (1950-1995)

Né le 23 août 1950 à Mureşeni, dans le Târgu-Mureş, Ștefan Fuli est considéré comme le premier poète rom post-décembriste.

En tant que poète, il s’est manifesté dans le cercle littéraire “Tudor Arghezi”, qui est devenu “Elena de Transylvanie” en 1990.

Le seul livre qu’il a publié de son vivant, “Almost-far” (1993) aux éditions Tipomur de

Târgu-Mureş, préfacé par l’écrivain Nicolae Băciuţ.

Ștefan Fuli est décédé en 1995. Son volume de poésie, “Le calvaire du feu”, a été publié post-mortem, composé de textes non publiés jusqu’alors. La publication posthume du deuxième volume, “Le calvaire du feu”, éditions Nico 2008, a été un geste de récupération de l’œuvre ; un écrivain rom qui présente son propre destin en fonction de son identité ethnique et de sa condition tragique.

Stefan Furli a été rendu à la littérature roumaine par ceux qui ont compris la valeur de son œuvre, doublée de sa mission de “pionnier”. Grâce aux efforts de récupération de la mémoire culturelle et des valeurs de la minorité rom, en guise d’éloge de son œuvre, le concours scolaire national de création littéraire en langue romaine “Stefan Fuli” a été créé, au sein du ministère de l’Éducation.

.